Z-i-G-Z-a-G

8 questions pour Torsten Blum


10689821_553614954770282_1767577935236267654_n

Chers visiteurs,

En ce jeudi 12 novembre je me trouve toujours en Corée du sud, pour encore deux semaines. A l’occasion du vernissage de l’exposition Play Bauhaus ici à Séoul, c’est ma rencontre avec Torsten Blume que j’aimerai partager avec vous. Torsten travaille dans l’actuelle école du Bauhaus, il préparait une performance avec les étudiants de PaTI, pour le vernissage de l’exposition. A ma grande joie, il a accepté de m’accorder un peu de temps malgré son agenda surchargé… Je vous laisse découvrir ses positions passionnantes sur l’enseignement actuel du design.

Bien à vous.

Lucile

Cliquez sur « suite » pour lire l’interview !

TORSTEN BLUM

I met Torsten Blume in PaTI on september, he is the actual curator of Play Bauhaus with Christian Hiller. Play Bauhaus is an exhibition about Bauhaus at the National Museum of Modern and Contemporary Art in Seoul. He was in PaTi to prepare a performance with PaTI students named « type dance » for the opening of the exhibition.
J’ai rencontré Torsten Blume à PaTI en septembre, il est le commissaire associé à Christian Hiller, de Play Bauhaus, une exposition consacrée au Bauhaus ici au musée national d’art moderne et contemporain de Séoul. Il était en visite à PaTi pour monter une performance avec les étudiants, nommée « type danse » qui a été produite à l’occasion du vernissage de l’exposition.

I heard a lot about the Bauhaus during my studies: it’s a big school which produced great designers. I’m now interviewing you in Korea. My question will be: What are you doing here and what is the relation between your being here and your role in the Bauhaus?
J’ai beaucoup entendu parler du BAUHAUS pendant mes études: c’est une grande école qui a engendré de grands designers… Et je vous rencontre ici, à PaTI, en Corée du Sud. Alors je me demande: que faites vous ici? Quelle est la relation entre ce que vous faites ici et votre rôle au sein de l’école du Bauhaus?

Actually it used to be a great but a small school, 200 students, not the same school as before. It was closed in 1932 and burned down in 1933. And since 1994 it is a foundation. It’s not a traditional school any more, more like a university. We offer different courses and teaching programs.
Actuellement, l’école du Bauhaus est une bonne mais petite école, de 200 étudiants, assez différente de ce qu’elle a pu être autrefois. Elle a été fermée en 1932 et brûlée en 1933. Depuis 1994 c’est une fondation. Ca n’est plus une école traditionnelle, c’est plutôt devenu université. Nous y offrons différents cours et programmes d’enseignement.

My position is in-between the museum and the school: my aim is to collect, to communicate, to keep the legacy of the Bauhaus, and to develop new courses and practices. I’m working as a scientific and artistic member of the Bauhaus; I’m an artist and a researcher. I’m a practicing artist scenographer and I work on scenographic projects. I’m especially keen on updating the Bauhaus as an ideal. If you ask people about their idea of the Bauhaus, they will mention great designers and artists. They forget that the Bauhaus used to be a school. Many people will think about abstract painters such as Kandinsky. But it was a laboratory and it used to be a school which formed architects and designers.
Mon rôle se situe entre le musée et l’école: mon but c’est de collecter, de communiquer, de garder l’héritage du Bauhaus, et de développer de nouveaux cours et pratiques. Je travaille en tant que membre scientifique et artiste du Bauhaus; je suis un artiste et un chercheur. J’ai une pratique d’artiste scénographe, je travaille sur des projets de scénographie. Je suis particulièrement heureux de participer à la mise à jour du Bauhaus, en tant qu’idéal. Si vous demandez à une personne quelle idée elle a du Bauhaus, elle vous parlera de grands designers ou de grands artistes. Les gens oublient que le Bauhaus c’était une école. Beaucoup de gens pensent à des peintres abstraits comme Kandinsky. Mais c’était surtout un laboratoire et une école qui a formé des architectes et des designer.

Some students became famous or made famous products, like Brandt did: over a three-year period, she made this tea pot, some glasses, and a lamp, and before and after her time there were other artists and designers but nobody is interested anymore. So I’m curating exhibitions, but also doing workshops, teaching, developing projects over the Bauhaus pedagogy. PaTI is a very interesting place to be for me, because we have the same questions about pedagogy, we can share our experiences in pedagogy with Pati.
Certains étudiants sont devenus célèbres, ou ont produits des oeuvres connues, comme Brandt: pendant une période de trois ans elle a fait ces tellières, cette vaisselle de table et ces lampes qui sont devenus célèbres, mais avant et après le Bauhaus, même s’il y avait d’autres artistes et designer personne ne s’en est plus intéressé. Donc j’exerce en tant que commissaire d’exposition, mais je fais aussi des workshop, j’enseigne, et je développe des projets à partir de la pédagogie du Bauhaus. PaTI est un endroit très intéressant pour moi, parce que nous avons les même intérêts pédagogiques, nous pouvons ainsi partager nos expériences.

To make it shorter, I think Ahn Sang Soo showed a great interest in the Bauhaus because it is a non-academic learning place. We favour close connections between teachers and students, we create experiences which teach the students to remain sensitive, we want them to learn through real projects. We want to avoid too much specialisation, we want to open up the students’ minds. At the beginning, the first director had no curriculum, he only had a large vision based on a principle: another way to learn, another education. The Bauhaus was at that time imagined as a productive learning community, an artistic community. This practical approach is what seduced Ahn Sang Soo. That’s why he sometimes invite crazy teachers, to freely explore all the possibilities, to perform. We encourage the students to invent, to remain playful and curious. We want the students to be surprised by their own creations, to design experimental settings for creational processes, and to entertain a utopian view of what design might be. Everything we do in the Bauhaus is about learning and how to learn. It is a constant re-start. A very pedestrian way of approaching design but also of approaching teaching and learning. We try to avoid abstract theoretical discussions. We want students to make their own experiences.
Pour faire court, je pense qu’Ahn Sang Soo montre un grand intérêt pour le Bauhaus parce que c’est un lieux d’apprentissage non académique. Au Bauhaus nous favorisons les connections étroites entre les enseignants et les étudiants, nous créons des expériences qui enseignent aux élèves comment rester sensible, nous voulons qu’ils apprennent à travers des projets concrets. Nous voulons éviter trop de spécialisations pour ouvrir l’esprit des étudiants. Au début, le premier directeur n’avait pas de programme d’études, il avait simplement une vision large basée sur un principe: une autre façon d’apprendre, une autre éducation. A cette période, le Bauhaus avait été imaginé comme une communauté d’apprentissage productive, une communauté artistique. Cette approche pratique a séduit AHn Sang Soo. C’est la raison pour laquelle il invite des enseignants un peu fous, pour explorer en toute liberté toutes les possibilités. Nous encourageons les étudiants à inventer, à rester joueurs et curieux. Nous voulons que les étudiants soient surpris par leurs propres créations, qu’ils conçoivent des paramètres expérimentaux dans leurs processus de création, qu’ils se divertissent avec une vision utopique de ce que pourrait être le design. Tout ce que nous faisons au Bauhaus tourne autour de l’apprentissage et de la façon d’apprendre. C’est un perpétuel recommencement. Une façon très « pédestre » d’aborder le design mais aussi l’enseignement et l’apprentissage. Nous essayons d’éviter les discussions théoriques abstraites. Nous voulons que les étudiants fassent leurs propres expériences.

The Bauhaus used to be considered only as a show case. And in the 20s the Bauhaus underwent a lot of economic pressure, which explains why they produced so many marketable objects. They had to protect themselves form the economic pressure. Today, the pressure has not died, and schools still have products to show. But in such schools as the Bauhaus or Pati, the only thing that matters is what happens inside the school, the way the products are created. The products are only tools. They represent a resistance to the economic tension, their only interest is in their allowing the teaching to take place. At university, you have to stick to the curriculum, to pass your bachelor, your master, your doctorate, etc… And when you have undergone five years of stress, you have forgotten that what you wanted in the first place was to learn. However, learning should be the most important thing in your studies and it should be a feel-good activity.
Le Bauhaus est considéré comme une vitrine. Dans les années 20 cette instirution a subit beaucoup de pression économique, ce qui explique pourquoi ils ont produit autant d’objets vendables. Ils devaient se protéger de cette crise économique. Aujourd’hui, la pression n’a pas disparu, les écoles ont toujours productions à montrer. Mais dans certaines écoles comme celle du Bauhaus ou PaTI, la seule chose qui importe est ce qui se passe à l’intérieur de l’école, la façon dont les productions sont créées. Ces productions ne sont que des outils, qui représentent une résistance à la tension économique, le principal intérêt est de faire en sorte que l’enseignement ait bien lieu. A l’université, vous devez coller au programme d’enseignement, pour passer votre baccalauréat, votre master, votre doctorat etc… et lorsque vous en avez fini avec ces cinq années de stress, vous oubliez que ce que vous vouliez au début c’était apprendre. Le fait d’apprendre devrait être central pendant vos études et cela devrait être une activité dans laquelle on se sent bien.

Designers should learn how to keep their creativity fresh, and never forget how to develop themselves further. You constantly have to put yourself in a situation where you might get ideas. Experiences and an open mind teach you how to create. You can learn everywhere but you cannot make an idea. To have ideas, you must never stop stimulating your mind and senses. The creativity process is what the Bauhaus is experimenting with. One department, which was not intended for theatre specialists, forms stage artists, stage designers, who should be able to draw in space or to design stage objects. It was intended like a new space to explore. This performance we are showing here is pedagogical. Looking at it, is like watching somebody drawing. The audience might make some sense out of it, or even feel deeply touch, but our main target was the students, to make them experience something profound. It is very close to the Bauhaus’s stage idea, to the performing design.
Les designers devraient apprendre comment garder la fraîcheur de leur créativité, et ne jamais oublier de se demander comment ils peuvent la développer davantage. Vous devez constamment vous mettre dans une situation qui vous permette de trouver des idées. L’expérience et l’ouverture d’esprit vous apprennent comment créer. Vous pouvez « apprendre » nimporte où mais vous ne pouvez pas « faire » une idée. Pour avoir des idées, vous ne devez jamais arrêter de stimuler votre intellect et vos sens. Le Bauhaus expérimente ce processus créatif. Dans un de nos départements, qui n’a pas été prévu pour les spécialistes du théâtre, nous formons des artistes stagiaires qui devraient être en mesure de dessiner dans l’espace ou de designer des objets de scène. Ce cours a été pensé comme un nouvel espace à explorer.
La performance que nous présentons ici est pédagogique. Lorsque vous la regardez, c’est comme regarder quelqu’un dessiner. Le public peut trouver un certain sens au delà, ou même se sentir profondément touché, mais notre objectif principal c’était les étudiants, leur permettre d’expérimenter de quelque chose de profond. C’est très proche de l’idée de la scène du Bauhaus, de sa conception du spectacle.

What did you do before the Bauhaus?
Qu’est-ce que vous faisiez avant de travailler au Bauhaus?

I worked as a visual artist, I designed exhibitions, but I’ve been with the Bauhaus for about ten years now, so what I did before seems like a long time ago. Directing this foundation is a wonderful job. The Bauhaus is an ideal place to meet artists and create an artistic community. It is a wonderful platform to design arts, and to work on and in space. Since last year the interest for the Bauhaus pedagogy has been growing everywhere. Last year we started to show this exhibition about the stage history of the Bauhaus around the world, it opened up in Oslo on 09/21st, and we are going to open in Seoul. It comes with a catalogue, a DVD, conferences and workshops. We also work with a university centre in Brasil.
Je travaillais en temps qu’artiste, je pensais les espaces d’exposition, mais je suis au Bauhaus depuis 10 ans, ce que j’ai fait avant c’était il y a longtemps. Diriger cette fondation est un travail génial. Le Bauhaus est un endroit idéal pour rencontrer des artistes et créer une communauté artistique. C’est une superbe palteforme pour le design, et pour travailler dans et sur l’espace. Depuis l’année dernière l’intérêt pour la pédagogie du Bauhaus va grandissant, dans beaucoup d’endroits. L’année dernière nous avons commencé à montrer cette exposition sur l’histoire du Bauhaus dans le monde, on l’a inaugurée à Oslo le 21 septembre, et nous allons bientôt l’inaugurer ici à Séoul. L’exposition comprend un catalogue, un DVD, des conférences et des workshops. Nous travaillons aussi avec une université au Brésil.

I think that many people now understand that the Bauhaus is not only a form, a style, it is an attitude. I don’t want to be Mr Bauhaus, for everybody may define their own Bauhaus, it is not even a German thing. Maybe it is a utopian conception of art and design, but I want to believe that design still has some purpose even though today it does not have such a good image and is undergoing an important crisis. Design is at the intersection between art and applied art. It did not use to be called design but Gestaltung in German, which means form but also production, creation, organisation, decoration, etc. The word design came up in the 60s, an English word to make the concept go international.
Je pense que beaucoup de gens comprennent maintenant que le Bauhaus ce n’est pas qu’une forme, un style, c’est une attitude. Je ne veux pas être monsieur Bauhaus, chacun peut définir son propre Bauhaus, ce n’est pas qu’un concept allemand. Peut-être que c’est une conception utopique de l’art et du design, mais je veux croire que le design a toujours un but, même si aujourd’hui, il n’a pas une bonne image et qu’il traverse une crise importante. Le design est à l’intersection entre l’art et l’art appliqué. On n’appelle pas ça design en allemagne, mais Gestaltung, ce qui veut dire forme, mais aussi production, création, organisation, décoration, etc. Le monde du design est né dans les années 60, et l’Angleterre l’a amené à devenir un concept international.

This interview finished on that inspiring words.. We had just 30 minutes to discuss, and even if Torsten was worried about his competence to answer properly to my questions in that short time, I had a really exciting meeting and rewarding. That what I thought when I saw his leaving quickly to be on time to his next rendez-vous.
C’est sur ces mots que l’interview s’est finie. Et bien que Torsten était soucieux de son efficacité à répondre à mes questions en un court temps, j’ai trouvé cette rencontre passionnante, et très enrichissante. C’est ce que j’ai pensé en le voyant s’éloigner en trottinant pour ne pas être en retard à son prochain rendez-vous.

fashion designer of the costume performance: Jang Kyu Jong
Couturier pour les costumes de la performance: Jang Kyu Jong

Photographies: Park Ki Su et Woojae Lee

Share Button

Rubrique: News from there | Commenter




Laissez un commentaire