Z-i-G-Z-a-G

Tampon artisanal Vietnamien


Vieux quartier de Hanoï, patrimoine architectural inestimable.

Hanoï capitale du Vietnam est très connue pour son savoir faire artisanal, les 36 corporations appelées aussi 36 rues représentent pour chacune d’elle un domaine spécifique tel que Hàng Vải: la rue des tissus, Hàng Da: la rue du cuir, Hàng Bút: la rue des pinceaux, Hàng Giấy: la rue de papier… Aujourd’hui si certaines rues ont gardé leur savoir-faire d’autres ont quant à elles perdues leur authenticité. Cependant on y trouve toujours des objets traditionnels anciens comme des tampons encreur gravés à la main sur du bois avec une batterie d’outils minutieux. Il faut beaucoup de patience et de minutie pour réaliser ces sculptures qui se font à même le trottoir sur des petits tabourets qui servent de table de travail.

White_Sheet
Tampon-vietnamien

Ci-dessus, le premier est un tampon réalisé dans le cadre d’un événement culturel d’une troupe de théâtre d’“expatriés“ nommée White Sheet. On peut demander un tampon personnalisé chez l’un des nombreux artisans, il faudra alors attendre une journée pour récupérer cet objet unique. La qualité du travail typographique est impressionnant, le second tampon est travaillé sur une ITC Avant Garde en corps 12. Une fois ancré, le résultat sur papier est de très bonne qualité et la police utilisée reste parfaitement identifiable.

Share Button

Rubrique: In extenso | Commenter


Convertisseur binaire vers décimal [1/2] — Arduino


Vous êtes dans la Section 17, ici vous pourrez suivre des tutoriels sur des logiciels de création ou sur des « bidouilles » électroniques. Cette section est plutôt destinée aux bidouilleurs curieux, qui ont quelques notions en programmation, qui aiment découvrir et tester, comme moi, des logiciels et/ou des programmes informatiques.

Pour ce premier tutoriel, je vous propose de créer un convertisseur de langage binaire vers du décimal, à l’aide de commutateurs (pour le binaire) et d’un afficheur digital (pour l’affichage de la conversion en décimal). Pour un récent projet, j’ai dû me pencher sur le sujet et je n’ai trouvé aucun tutoriel sur le web qui combinait ces deux caractéristiques. Je vous partage donc la solution que j’ai fini par obtenir.

Le principe est simple, avec 8 commutateurs à deux états : ouvert (0) et fermé (1), il est possible de créer 256 combinaisons possible allant de 00000000 à 11111111 (256 étant la valeur maximale contenue dans 1 octet (en réalité 255, plus le 0, 256 valeurs), l’équivalent de 8-bits, d’où nos 8 commutateurs. Ces suites de 1 et de 0 sont converties en valeurs décimales grâce à un programme et peuvent être lues sur 3 afficheurs digital 7-segments, un pour les centaines, un pour les dizaines et le dernier pour les unités. Les commutateur eux, enverront des informations aux broches d’entrée d’une carte Arduino (j’ai choisi le modèle d’entrée de gamme, l’Arduino Uno, qui suffit amplement), qui convertira ces informations avec le programme que je vais vous proposer puis enverra du courant sur les broches de sortis qui alimenteront successivement les segments nécessaires.

Pour cette semaine je vous propose de nous concentrer sur l’afficheur décimal en créant un simple compteur, nous verrons comment ajouter les commutateurs dans prochain post. Commençons alors par le branchement des 3 afficheurs, je ne vous expliquerais pas ici comment fonctionne une carte Arduino ou pourquoi j’ai choisi tel ou tel composant, libre à vous d’améliorer et d’adapter selon vos envies. Je vous avais prévenu il faut avoir quelques notions et il existe de nombreux sujets sur la toile ou vous pourrez trouver réponses à vos questions (je peux toutefois tenter d’y répondre via les commentaires si vous éprouvez des difficultés).

7-segments
(suite…)

Share Button

Rubrique: Section 17 | 6 Commentaires


Graphikakorea


Nous souhaitons un très bon voyage à Lucile, l’atout féminin de ce blog. En effet elle rejoint l’artiste, graphiste, designer et typographe Ahn sang soo, dans son institut de typographie à Pati, près de Séoul la capitale de la Corée du Sud, pour une durée de 3 mois. Pour cette occasion, elle à décidé de raconter son aventure et ses découvertes graphiques que vous pouvez suivre sur son blog graphikakorea.tumblr.com.

Ahn Sang Soo

Portrait de Ahn Sang Soo, inscrit dans son projet « one eye ».

Share Button

Rubrique: In extenso | Commenter